Tout observateur attentif et tout défenseur du patrimoine s'accordent à reconnaître que les édifices religieux, quelle que soit la confession ou la religion à laquelle ils sont liés, constituent des témoins significatifs de l’histoire, de l’architecture et de la culture locales. Nombre de ces édifices font d’ailleurs l’objet de mesures de protection, certains étant classés depuis les années 1920.
Durant ces dernières décennies, l’entretien et la conservation selon les règles de l'art de ces bâtiments, dévolus à l'exercice du culte, a nécessité des ressources financières accrues et l'appel à des compétences professionnelles de plus en plus élevées.

Ce sont les raisons pour lesquelles la Fondation pour la conservation des temples genevois construits avant 1907 a finalement été créée en 1994 par l'Eglise nationale protestante de Genève (ENPG).
Cette Fondation a donc pour but de contribuer, grâce aux ressources et aux compétences précitées, à l’entretien et au maintien de l'intégrité de l’ensemble des 34 temples érigés sur le territoire cantonal avant 1907, soit avant l’entrée en vigueur de la loi de suppression du budget des cultes adoptée en votation populaire le 15 juin 1907 et instituant de fait à Genève le principe de la séparation de l’Etat et de l'Eglise.